Fiscalité et location de bureaux

Si vous pensez à louer un local professionnel, sachez qu’il ne va pas vous suffire de signer un bail et de respecter les engagements du contrat entre particuliers pour vous en tirer. L’État prévoit quelques lois qu’il va vous falloir considérer.

Pour ceux qui ne le savent pas encore ou qui découvrent le monde merveilleux des affaires, je vous invite à lire la suite de cet article sur la fiscalité et la location de bureaux.

De quoi est-ce quon parle ?

Eh bien, tout simplement de la location de locaux professionnels ! Je vous le dis donc : louer des bureaux équipés contient quelques obligations prévues par les catégorisations des BIC. Vous avez deviné juste si vous pensiez qu’il y a des possibilités fiscales qui en valent le coup.

Au niveau des investissements immobiliers, vous avez plus d’une possibilité. Parmi les solutions qui attirent le plus de professionnels, je pense que lachat dun bien immobilier figure en bonne place. Mais ce n’est pas la seule option, car les locations saisonnières comme les locaux commerciaux ou même les parkings peuvent représenter un bon investissement.

business 

Avantages de la location de locaux professionnels

J’en arrive aux points qui valent la lecture : les avantages de la location sont plutôt nombreux, et ils ne sont pas des moindres ! En matière d’avantages fiscaux, on est servis :

  • L’ensemble des frais de mutation peut être prélevé sur le premier exercice. La SNC peut aussi décider de les prendre sur 5 ans, ce qui vous donne une belle marge de sécurité
  • Le prix de votre local pourra être amorti chaque anné La SNC n’y intègre pas la valeur du terrain et établit le taux d’amortissement à 5%
  • Cette même entité peut décider de prendre l’intégralité des intérê Elle ne suit donc pas les dispositions du régime foncier
  • Dans le cas où vous devriez faire face à un déficit, le revenu global des associés pourra être mis à contribution pour déduire l’ensemble de leur quote-part

Les inconvénients quil faut compter

Comme pour tout, il va bien sûr falloir compter avec quelques inconvénients. Heureusement, il n’y a pas de quoi en faire tout un foin puisque ce sont juste des charges sociales à payer pour tous les associés SNC qui sont considérés comme des commerçants.

Si déficit il y a, les charges sont imputées au bénéfice imposable. Tout ça pour dire que leur coût ne représente rien du tout !

Comments
  1. Eva

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *